L’Association Contre les Violences Scolaires et Extra-scolaires (ACVS-49) : entretien avec Oliver Laurendeau

Olivier Laurendeau est le fondateur et le président de l’Association Contre les Violences Scolaires et Extra-scolaires (ACVS-49@ACVS49 ) dont le siège social est à Montreuil-Juigné dans le Maine-et-Loire. J’ai eu le plaisir de l’interroger sur les actions que mène son association dans le cadre de la lutte contre le harcèlement et les violences scolaires.

Pouvez-vous nous dire quand et comment est née votre association, mais aussi quelles en sont les principales actions ?

Nous avons créé l’association en mai 2013 suite au harcèlement subi par notre fils aîné et surtout suite à sa tentative de suicide le 4 février 2012. Nous agissons sur deux champs. Le premier est l’écoute, le soutien et l’aide aux victimes de harcèlement et à leur famille. Et le second regroupe les actions de prévention dans les établissements scolaires, de la grande section au BTS, et les actions de sensibilisation des adultes lors de conférences. Nous formons aussi les professionnels de l’éducation, de la santé et de l’animation.

Quels sont les outils sur lesquels vous vous appuyez ?

Pour mener à bien nos actions, nous avons créé un livre sur le bien-vivre ensemble à destination des écoles maternelles et des écoles primaires : Une nouvelle école pour Léo. Pour les autres niveaux (le collège, le lycée), nous travaillons sous forme d’échanges et de débats, d’apport de définitions, de visionnage de films…  

Intervenez-vous essentiellement dans le Maine-et-Loire ?

Oui, nous intervenons essentiellement sur le Maine-et-Loire et menons une prospection ciblée, mais nous sommes aussi très largement demandés sur la région des Pays de la Loire.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur le collectif You Are Heroes dont l’ACVS-49 est membre ?

You Are Heroes est un collectif d’acteurs (d’associations, de personnes) qui luttent contre le harcèlement scolaire. Ce collectif est piloté par l’association Les Parents. Le but est de mutualiser des outils, des actions, mais aussi de rendre visibles toutes les actions « terrain » des différents membres du collectif.

Êtes-vous satisfait de la manière dont l’éducation nationale, à qui on a souvent reproché de rester indifférente au harcèlement scolaire, s’est engagée ces dernières années dans la lutte contre le phénomène ?

Je pense que l’Éducation nationale a pris en charge la lutte contre le harcèlement scolaire et s’est dotée de bons outils. Nous sommes complémentaires avec l’action du ministère, car nous agissons sur le terrain et relayons leurs actions. Il faut maintenant que les enseignants soient formés à la détection du harcèlement.

Quel rôle les parents ont-ils à jouer dans la lutte contre le cyberharcèlement qui peut avoir lieu au sein de l’école, mais qui se déroule tout de même la plupart du temps en dehors des temps scolaires ? 

Les parents doivent être vigilants quant à l’utilisation que font leurs enfants d’Internet et des réseaux sociaux. Il faut former nos jeunes et rester en veille sur cette nouvelle technologie. Il y a trop de jeunes aujourd’hui qui se retrouvent seuls devant Internet, avant le collège, et qui utilisent parfois mal cet outil, pour insulter, se moquer de leurs camarades…

Je vous remercie pour vos réponses et vous souhaite une très bonne continuation.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *