Intervention au colloque « Les frontières de l’image », Perpignan, 6-7 septembre 2017

Voici le diaporama de mon intervention de ce jour au colloque « Les frontières de l’image »  (Programme frontières de l’image) organisé par l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) : Le cyberharcèlement par l’image. Le texte de l’intervention sera publié plus tard dans les actes du colloque, mais en voici un résumé :

Chaque année, environ 10 % des élèves sont victimes de harcèlement scolaire, c’est-à-dire de brimades et de violences, physiques et psychologiques, qui sont exercées de manière répétée à leur encontre et dont les conséquences sont parfois terribles : repli sur soi, perte de confiance en soi, troubles du sommeil, anxiété, état dépressif, conduites auto-agressives et, chez les plus fragiles, conduites suicidaires. S’il y a quelques années encore les victimes trouvaient un peu de répit une fois qu’elles sortaient de l’école, il est aujourd’hui monnaie courante que leurs assaillants les poursuivent en dehors des temps scolaires, et ce, par le biais des smartphones et des médias sociaux. Le harcèlement devient alors cyberharcèlement. Ce dernier prend différentes formes : insultes en ligne, happy slapping ou encore publication de photographies compromettantes (photos truquées, selfies intimes). Il n’est pas rare que des élèves – des filles, mais aussi des garçons – soient confronté-e-s à des cyberviolences à caractère sexuel par textos, photos, vidéos, ou bien qu’ils réalisent des selfies intimes qui peuvent parfois être publiés sans leur accord suite à une rupture amicale ou sentimentale (revenge porn). Après avoir présenté différents cas de cyberviolence qui ont fait l’actualité ces dernières années en France, mais aussi à l’étranger (diapos 3 à 7), nous interrogeons le rapport que les adolescents entretiennent aux médias sociaux ainsi qu’à leur(s) image(s) (diapos 8 à 13), puis nous réfléchissons aux « éducations à… » qui peuvent être mobilisées pour lutter contre le (cyber)harcèlement : éducation aux médias et à l’information, éducation à l’image, à l’empathie, au respect des autres et de soi, etc. (diapos 14 à 15). L’objectif de cette intervention est aussi de montrer que si la cyberviolence entre adolescents est bien une réalité, elle est loin de constituer le principal projet communicationnel qu’ils développent au sein du Web. Ce dernier reste avant tout et principalement pour eux un terrain de jeu, un lieu de socialisation, de construction identitaire, de partage d’information, de valorisation d’une passion, d’apprentissage…

 

 

Journée d’étude – La lutte contre le cyberharcèlement à l’école : quels acteurs et quels dispositifs ?

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation par le Crem d’une journée d’étude intitulée La lutte contre le cyberharcèlement à l’école : quels acteurs et quels dispositifs ?, le 28 septembre 2017 à l’Université de Lorraine, sur le site de l’ESPÉ (5 rue Paul Richard 54320 Maxéville), salle des conférences, bâtiment E, 2ème étage. 

La journée est ouverte à toute personne intéressée par la question. Elle réunira des chercheur-e-s en sciences de l’information et de la communication, en sciences de l’éducation, en sciences du langage et en psychologie du développement ainsi que des praticien-ne-s et président-e-s d’association engagé-e-s dans la prévention contre le harcèlement scolaire.

Elle est organisée en partenariat avec l’Université de Lorraine, l’IUT Nancy Charlemagne, la MAIF et l’Autonome de Solidarité Laïque de Meurthe-et-Moselle.

Inscription gratuite mais obligatoire: berengere.stassin@univ-lorraine.fr

Le programme sera le suivant : 

8h30 : Accueil des participants

9h15 : Ouverture de la journée

  • Bérengère Stassin, Université de Lorraine, pour le comité d’organisation
  • Jacques Walter, Université de Lorraine, Directeur du Crem
  • Jean-Michel Wavelet, Inspecteur d’académie, Inspecteur pédagogique régional, Académie Nancy-Metz

10h-12h : Nature et fonctionnement du cyberharcèlement scolaire       

  • Modération : Corinne Martin, Université de Lorraine

Cybersexisme : une étude sociologique dans des établissements scolaires franciliens, Sigolène Couchot-Schiex, Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne

Facebook, Snapchat : instances de construction identitaire partagées, Anne Dizerbo, Université de Rouen Normandie

L’impact des variables individuelles sur le cyberharcèlement à l’école : existe-t-il un profil des victimes ? Jérôme Dinet et Pauline Villière, Université de Lorraine

12h-13h30 : Déjeuner

13h30-15h30 : Dispositifs de prévention                                                               

  • Modération : Aurore Promonet, Université de Lorraine

Traiter les situations de harcèlement scolaire avec la méthode de la préoccupation partagée (Pikas), Jean-Pierre Bellon, APHEE

La confiance en soi pour être ni victime, ni harceleur, Catherine Verdier, Association Marion La Main Tendue

Violences et cyber-violences : un problème, des solutions, Willy Pierre, Association Les Parents

15h45 – 17h : Dispositifs éducatifs                                                                     

  • Modération : Pierre Morelli, Université de Lorraine

Prévenir le cyberharcèlement : contribution de l’éducation aux médias et à l’information, Brigitte Simonnot, Université de Lorraine

Quelles « Éducations à » pour développer un regard critique à l’égard du (cyber)harcèlement ? Sylvie Pierre, Université de Lorraine